Les DRH peuvent-elles adresser la transformation digitale ?

Pourquoi les DRH sont-elles totalement légitimes pour adresser la transformation digitale de leur entreprise, mais n’y parviennent pas comme elles le voudraient ?

 

transformation digitale Ressources Humaines

 

1/ Les RH se trouvent à la croisée des chemins de la transformation de leurs entreprises :

  • D’un côté l’inertie conduira à laisser les DAF & DSI saisir les territoires des ressources humaines ; les directions financières maitrisent la donnée et l’analyse, et elles conduisent déjà leur propre transformation avec le contrôle de gestion /comptabilité ; quant aux directions informatiques, elles possèdent ou pilotent à priori toutes les ressources digitales. Dans cette voie, les DRH seront cantonnées à des tâches transactionnelles sans valeurs,
  • De l’autre, la direction des ressources humaines peut catalyser la réflexion sur la combinaison Homme /Machine et adopter une démarche prédictive qui trouvera une importance cruciale dans un avenir proche, bien trop proche. Elle devient ainsi le « Lab RH » ; non pas le Laboratoire ou la Fab de la startup disruptive ou du sprint agile sur l’expérience utilisateur (!!), mais un “Lab RH” qui saisit un sujet stratégique qui fait peur jusqu’aux aux gouvernements : comment gérer l’Humain APRÈS la première grande vague de transformation digitale ?!

Les entreprises sont confrontées à une série de défis historiques qui bousculent leurs structures, leurs outils, leurs méthodes… Alors qu’elles se jettent dans une économie numérique, et les fonctions traditionnelles comme les ressources humaines doivent se transformer pour contribuer au mouvement. Le changement des ressources humaines est ainsi inévitable, mais les attitudes et les approches semblent contradictoires à l’égard de ce changement.

L’étude KMPG The Future of HR nous livre quelques chiffres pour décoder la tendance au sein des DRH.

2/ Les DRH mettent en lumière la présence d’un gouffre entre action et inertie.

Pour les plus prospectives, elles exploitent et développent des ressources et des idées pour redéfinir un nouveau modèle RH, et leur contribution à l’entreprise. Ceci avec des plans stratégiques et des outils comme la data, le digital et l’intelligence artificielle. Tout comme le font les autres départements marketing, commercial ou production.

Mais face à cette famille d’enthousiastes, il existe également un segment beaucoup plus important de DRH qui se trouvent dans une posture attentiste, voulue ou subie.

Cette posture attentiste est dangereuse pour tout le monde. L’entreprise, les équipes internes, les candidats, le département DRH lui-même. Si le rythme de la transformation de l’entreprise accélère pour rester compétitive, comment la DRH peut-elle contribuer si elle reste en arrière, si elle se déconnecte de la réalité de l’entreprise qu’elle sert ?

Si cette situation est parfois voulue, elle est la plupart du temps subie par la DRH.

3/ Toute la valeur des DRH

Les ressources humaines représentent un nouveau vecteur de valeur face à l’émergence des automatisations des process, des plateformes digitales & des IA. Le rôle de l’Humain se réinvente et c’est là où la DRH possède toute sa valeur.

De nouvelles compétences uniques sont devenues essentielles à la réussite et/ou survie, à notre ère numérique. L’expérience client reste tout ou en partie délivrée par des équipes, et l’expérience employé doit être pensée avec le même soin : attirer et fidéliser les profils les plus experts et les plus impliqués, et répondre en parallèle aux besoins de main-d’œuvre multigénérationnelle. C’est le rôle de chaque DRH que de saisir ces sujets.

L’enjeu est lancé et largement abordé lors de la convention annuelle du DayOne de Monaco : sous 10 à 15 ans le paysage du travail aura totalement muté et il s’agit de réaligner radicalement les effectifs pour développer une collaboration entre les équipes et la robotique avancée, l’automatisation et toute forme d’IA. Le temps n’est plus à l’incertitude ou à l’inertie.

Devenir pionniers de la transformation
n’est pas une question de compétence,
mais de posture.

 

 

Transformation digitale RH

 

Le sujet est trop vaste pour adresser tous les sujets en une note. En revanche, posons quelques intentions pour ouvrir le sujet :

  • Les phases d’évolution de l’entreprise appellent des profils différents ; comment faire le point ?
  • Émergence de l’IA ; voulons-nous rester humain ?
  • On parle des IA qui apprennent, mais comment va-t-on mettre à jour les humains ?

 

 

PARLER AVEC UN CONSULTANT

 


Publication : Les DRH peuvent-elles adresser la transformation digitale ?
Baumgartner Red – Cabinet Conseil en Change Management