Le paradoxe

Le paradoxe d’une entreprise est qu’elle n’est jugée que sur ses chiffres, alors qu’elle n’est constituée que de chair & d’émotions.

Le Board ne sait jamais à quel moment son message vers le terrain sera stoppé. Une baronnie ou un manager vient bloquer la vision, donc la dynamique et les livrables de la société ; concrètement cela représente un large nombre d’heures de salaires diluées. L’impact sur l’EBITDA est indirect, mais bien réel.

À l’heure du “Change”, lancer de nouveaux chantiers sans embarquer les équipes est donc coûteux ; invisible car politiquement et habilement masqué, mais coûteux !

Avoir un regard externe et global de la valeur perçue de votre offre par vos clients, permet de redéfinir des objectifs qui rassemblent, plutôt que des objectifs purement quantitatifs qui créer des fissurent entres les départements de votre entreprise.

 

Voir > le mouvement

Voir > le temps